12ème Régiment de Chasseurs

 

 

 

LES CHEFS DE CORPS

 

 

de 1769 à 1940

 

 

1769

1776 (25-03)

Marquis d’ARCAMBAL

Env. 1747

 

 

Colonel, Général de Brigade (Maréchal de Camp)

Commandement(s) :

Commandant de la « Légion Corse » et de la « Légion du Dauphiné » ; Inspecteur  de la Cavalerie (1792)

 

 

1776 (25-03)

1779 (29-01)

Régiment licencié

 

 

 

 

 

1779 (29-01)

 

Marquis de SARLABOUS

 

 

 

 

Commandement(s) :

Commandant du 6ème Régiment de Chasseurs à Cheval et des « Chasseurs des Ardennes »

 

 

 

1788

1789

Marquis de LEZAY-MARNESIA Claude François Adrien

24-11-1735

09-11-1800

 

Colonel, Général de Brigade (Maréchal de Camp)

Commandement(s) :

Commandant des « Chasseurs de Champagne »

Biographie :

Il quitta le service pour se livrer à la littérature ; fut élu député de la noblesse du baillage d’Aval aux états généraux de 1791 ; passa dans la chambre du tiers-état ; favorisa les premières innovations, et s’arrêta bientôt, lorsqu’il s’aperçut que l’on voulait abuser des idées philosophiques pour bouleverser l’état, et changer la forme du gouvernement. Après la session, il se réfugia en Amérique, sur les bords du Scioto ; mais l’amour de son pays l’y ramena en 1793. Arrêté aussitôt comme suspect, il resta onze mois dans les prisons et ne recouvra sa liberté qu’après la chute de Robespierre ; il mourut à Paris, en 1800, âgé de 66 ans

 

 

 

 

1789

1791 (21-10)

Vicomte de LOMENIE de BRIENNE François Alexandre Antoine

Env. 1758

10-05-1794

 

Colonel 1789,

Commandement(s) :

Premier Chef de Corps du 12ème Régiment de Chasseurs à Cheval

Biographie :

Guillotiné sous la terreur le 21 Floréal de l’An 2 (10-05-1794) à l’âge de 36 ans, ainsi que quatre autres membres de sa famille dont son père « Louis Marie Athanase de LOMENIE, comte de BRIENNE (1730-1794), Lieutenant général des Armées du roi et Secrétaire d’Etat à la Guerre (de 1787 à 1788) ».

 

 

1791 (21-10)

1792 (16-05)

MENOU Jacques, François baron de Boussay

03-09-1750

13-08-1810

 

Colonel 21-10-1791, Général de Brigade (Maréchal de Camp) 08-05-1792, Général de Division (Lieutenant Général) 15-05-1793

(Adjoints au 01-01-1792 : Lieutenant-colonel LEGRAS et le Lieutenant-colonel de GROUCHY [futur Maréchal de France (15-04-1815), il quittera le régiment le 1er février 1792]

Biographie :

Député de la noblesse aux états généraux en 1789, il se rallia à la Révolution et combattit en Vendée en 1793. Il fut destitué pour incapacité le 13 vendémiaire. En 1798, il commande l'une des cinq divisions de l'armée d'Orient lors de la campagne d'Égypte. Après l'assassinat de Jean-Baptiste Kléber, il lui succède à la tête de l'Égypte. Il se converti alors à l'islam et prend le nom d'Abdallah.

Le 21 mars 1801, il prend la tête du corps expéditionnaire français lors d'une ultime bataille à Aboukir pour repousser le débarquement anglais qui se soldera par une défaite. Après cette bataille, il se retire à Alexandrie où il capitule le 1er août.

Commandement(s) :

Commandant en Chef de l’Armée d’Orient (1800), Inspecteur Général de la Cavalerie (1833)

Décorations :

Officier de la Légion d’Honneur 14-06-1804

 

1792 (16-05)

1793

URRE de MOLANS Joseph-François, Jean-Baptiste

30-08-1743

07-06-1817

 

Lieutenant-colonel 23-03-1792 (au Régiment), Colonel 16-05-1792, Général de Brigade 07-01-1800

Décorations :

Officier de la Légion d’Honneur 14-06-1804 - Chevalier de Saint-Lazare et de Notre-Dame du Mont Carmel

Divers :

 (Adjoints au 01-01-1793 : Lieutenant-colonel LA MONTANIERE et le Lieutenant-colonel de NIEL.)

 

 

1793

1794

de NEIL Dominique, André

 

 

 

Capitaine au Régiment en 1789 - Lieutenant-colonel 1793

Divers :

Blessé d’un coup de sabre à la tête le 17-03-1793 il fut  trépané 3 fois, cette blessure l’obligea à prendre sa retraite.

 

 

1794

1795

SIGARD Jean Louis

Env. 1730

 

 

Lieutenant-colonel

Divers :

Blessé d’un coup de sabre d’un hussard ennemi à KIRN le 13-06-1795 (âgé de plus de 60 ans)

 

 

1795

1799 (31-07)

JOURDAN

 

 

 

Lieutenant-colonel

 

 

1799 (31-07)

1800 (14-03)

OFFENSTEIN François-Joseph

27-07-1760

27-09-1837

 

Engagé au régiment comme soldat

Lieutenant-colonel 31-07-1799, Colonel 1803, Général de Brigade 25-06-1807

Biographie :

Colonel, François Joseph OFFENTEIN commandera 4 escadrons du 7ème Régiment de Cuirassiers, sous les ordres du Général de Brigade Albert louis Emmanuel FOULER, lors de la bataille de HEIDELBERG (1807)

Titres :

Baron de l’Empire 28-05-1808

Décorations :

Officier de la Légion d’Honneur 14-06-1804

 

 

1800 (14-03)

1805 (24-03)

DEFRANCE Jean-Marie, Antoine

21-09-1771

06-07-1855

 

Lieutenant-colonel 14-03-1800, Colonel (1803), Général de Brigade 01-06-1805, Général de Division 06-08-1811

Biographie :

« Fils d’un conventionnel qui vota, dans le procès de Louis XIV, pour la détention et le bannissement à la paix, naquit à Wassy (Haute-Marne), le 21 septembre 19771, et fit ses études à l’Ecole Militaire de Rebais. Entra comme volontaire le 1er juillet 1791, dans le 1er bataillon de Seine et Marne, nommé sous-lieutenant, il passa, le 26 du même mois au 3ème bataillon des fédérés de paris, trésorier de ce corps le 1er février 1793, il fut fait capitaine dans un escadron de Seine inférieur (11ème Régiment de Chasseurs, ci-devant Normandie) le 15 germinal an II, adjudant général chef de brigade le 25 prairial de l’an III. Il fit les campagnes de 1792 et 1793 à l’Armée du Nord, et celles des ans II et III aux Armées des Sambre et Meuse et des Ardennes. En l’an IV, il servit à l’Armée de l’Intérieur sur les côtes de la manche, et remplit les fonctions de Chef de l’Etat major de la 15ème Division Militaire (Rouen). Aux Armées d’Allemagne, de Mayence et  du Danube, pendant les ans V, VI et VII, ses chefs remarquèrent sa bonne conduite et son intrépidité. Il se distingua le 3 vendémiaire an VIII, au passage de la Limach, et Masséna le nomma, sur le champ de bataille, général de Brigade ; mais il refusa d’accepter ce grade à cause, dit il, de sa jeunesse, et demanda le commandement de son régiment, ce que Masséna lui accorda ; mais, le 18 brumaire, le général en chef Bonaparte lui donna le 12ème de la même arme avec lequel il fit une partie de la campagne du Rhin, et se trouva aux différents combats qui signalèrent le début de cette campagne. Appelé à l’Armée de réserve, il combattit à Marengo. Le soir de cette grande bataille, on ne comptait plus que 60 hommes à son régiment. La veille, au passage du pont de Bermida, il avait eu un cheval tué sous lui. En l’an IX, il passa à l’Armée des Grisons, sous Mac Donald. Promu au grade de Général de Brigade le 1er messidor de l’an XIII (01-06-1805), il fit les guerres de l’an XIV, de 1806 et 1807 contre l’Autriche, la Prusse et la Russie. L’Empereur le classa parmi les électeurs du département de la Haute-Marne, et lui conféra en 1808 le titre de comte d’Empire. A Wagram, le 6 juillet 1809, vers la fin de journée, il eut deux chevaux tués sous lui et son épée fut brisée par un boulet ; cet événement lui causa une émotion telle qu’il fut obligé de quitter le champ de bataille. L’Empereur l’éleva au grade de Général de Division le 6 août 18011. En 1812, il commanda l’une des 3 divisions du 2ème Corps de Réserve de Cavalerie aux ordres du Roi de Naples. Le 18 octobre, au défilé de Waronowo, il enfonça et sabra 6 bataillons de grenadiers Russes. (A cette époque, (novembre), la cavalerie française se trouvant entièrement démontée, on rassembla tous les officiers de cette arme qui avaient pu conserver leurs chevaux pour en former 4 compagnies de 150 hommes chacune, destinée à servir d’escorte à Napoléon. Les généraux Defrance, Saint-Germain, Sébastiani, en furent nommés capitaines, les colonels étaient sous-officiers. Cet escadron sacré, ainsi qu’on l’appela, était commandé par le Général Grouchy, sous les ordres du Roi de Naples). L’Empereur lui donna une division de dragons du 3ème Corps pendant la campagne de 1813. En 1814, il eut le commandement de l’une des 4 divisions de la réserve du général Ney, division composée des régiments des gardes d’honneur, et montra une grande activité et beaucoup de courage au pont de Lesmont, à Montmirail, à Château-Thierry, à Bery, à Reims, à Châlons, à Saint-Dizier. Après l’abdication, il adhéra aux actes du Sénat et reçut par Louis XVIII, le 19 juillet la Croix de Chevalier de saint Louis. Aux cent Jours, Napoléon l’envoya dans la 18ème Division Militaire et le chargea de l’inspection générale des remontes à Troyes. Il suivit l’Armée de la Loire, et fut placé en dehors des cadres de l’armée en juillet 1815. Remis en activité en 1816, il devint membre du comité qui, au mois d’octobre 1818, eut la mission de désigner les officiers d’Etat-Major  susceptibles de concourir à le formation de ce corps. Le 22 janvier suivant, il remplaça le général Despinoy dans le commandement de la 1ère Division Militaire. Des motifs demeurés inconnus le firent remplacer dans ce commandement ; mais il n’en fut pas moins compris, chaque année, jusqu’en 1830 parmi les inspecteurs généraux de cavalerie. Employé au camp de Lunéville en 1827, il fut attaché, le 10 décembre 1828, à la commission des haras, restera  dans le cadre d’activité jusqu’en 1831.

Source : « Fastes de la Légion d’Honneur » – MM LYEVIN ; VERDOT ; BEGAT – Paris 1847

Commandement(s) :

Inspecteur Général de la Cavalerie (1820-1830)

Titres :

Comte de l’Empire 02-07-1808

Décorations :

Chevalier de la Légion d’Honneur 08-06-1804 - Officier de la Légion d’Honneur 14-06-1804 – Commandeur de la Légion d’Honneur 14-05-1807 - Chevalier de l’Ordre du Lion de Bavière 26-06-1807 - Chevalier de la Couronne de Fer 23-12-1807- Grand Officier de la légion d’Honneur 02-04-1814 - Commandeur de Saint Louis 24-08-1820 -

Divers :

Refus d’une promotion au grade de Générale de brigade (25-09-1799)

 

 

1805 (24-03)

1811

GUYON Claude Raymond

29-05-1773

10-03-1834

 

Colonel 24-03-1805, Général de Brigade (Maréchal de Camp) 11-08-1811

Biographie :

 « Naquit le 29 mai 1773, à Saint Montant (Ardèche). Sous-lieutenant dans le 3ème Régiment de Dragons le 10 mars 1792, il fit les campagnes de 1792 et 1793 à l’Armée du Nord. Nommé lieutenant le 4 mai 1793, capitaine le 9 juin suivant, il servit à l’Armée d’Italie de l’an II à l’an IV, embarqua avec l’Armée Expéditionnaire d’Orient, et combattit en Egypte et Syrie de l’an VI à l’an IX. Il se distingua dans une charge à Aboukir le 15 thermidor de l’an VII, et fut nommé Chef d’Escadrons sur le champ de bataille. Passé le 27 du même mois dans le 18ème Dragons, il se trouva, le 10 brumaire de l’an VIII, au combat de Damiette, où, à la t^te de 80 hommes seulement, il mit en déroute plus de 4.000 turcs qui se jetèrent à la mer ou se rendirent prisonniers. Il reçu un coup de feu à la poitrine, et eut 2 chevaux tués sous lui. Le général en chef KLEBER, satisfait de la conduite des troupes dans cette action en fit un ordre du jour, et donna un sabre d’honneur au commandant Guyon. Employé à l’Etat-Major du général Friant, le 28 germinal de l’an IX, il rentra en France après la convention d’Alexandrie, et devint chef d’Escadrons titulaire le 15 pluviôse de l’an X dans le 3ème régiment de Chasseurs à Cheval. Nommé major du 2ème régiment de la même arme le 6 brumaire an XII,  membre de la Légion d’Honneur le 4 germinal suivant, et attaché à l’Armée des côte de l’Océan pendant les ans XII et XIII, il fut promu au grade de Colonel du 12ème Régiment de Chasseurs à Cheval le 3 germinal de cette même année. Il fit les campagnes s’Autriche, de Prusse et de Pologne de l’an XIV à 1807, reçu un coup de sabre à la main gauche, et obtint la décoration d’Officier de la Légion d’Honneur le 7 juillet 1807. Employé en 1808 aux Armées d’Allemagne et du Rhin, il fit campagne en 1809 en Allemagne, et fut créé Baron de l’Empire le 15 août de cette année. Il resta au Corps d’Observation d’Allemagne pendant une partie de 1810, et passa en 1811 à  l’Armée d’Italie. L’Empereur le nomma général de brigade le 11 août de cette dernière année. Appelé au commandement de la 12ème Brigade de Cavalerie Légère  au 4ème Corps de la Grande Armée, le 9 juin 1812, il prit part à l’expédition de Russie, et fut nommé commandant de la cavalerie du corps d’observation d’Italie le 16 juin 1813. Employé dans les divisions de cavalerie réunies de Versailles le 6 janvier 1814, il passa au 1er Corps de Cavalerie le 26 février suivant, et fit la campagne de France en cette qualité. … Mis en demi-solde le 1er septembre 1814, il reçu le commandement de l’arrondissement de Sélestat le 22 novembre de la même année. A son retour de l’île d’Elbe, l’Empereur le plaça au 8ème Corps d’observation le 25 avril 1815. Après la catastrophe de Mont Saint-Jean, le général Guyon opéra le licenciement des corps de cavalerie dans le 5ème arrondissement, par décision royale du 11 octobre. … Il est mort à Tours le 10 mars 1834. »

Source : « Fastes de la Légion d’Honneur » – MM LYEVIN ; VERDOT ; BEGAT – Paris 1847

Commandement(s) :

Inspection de cavalerie (25-07-1816 - 31-12-1819), Commandant de la 2ème Subdivision /18ème Division (12-02-1823),Inspecteur Général de Cavalerie (23-05-1830 - 08-08-1830), Commandant du département des Hautes-Alpes (09-09-1830 – 13-12-1830), le département de l’Indre et Loire (31-05-1832 - 1834)

Titres :

Baron de l’Empire 15-08-1809

Décorations :

Chevalier de Saint Louis 16-08-1814 - Commandeur de la Légion d’Honneur 23-08-1814 -Grand Officier de la Légion d’Honneur 23-05-1825

 

 

1811 (14-10)

1814

GHIGNY Charles Etienne

04-01-1771

01-12-1844

 

Colonel  14-10-1811 - Général (Major)

Biographie :

 « Né à Bruxelles le 4 janvier 1771, entra au service de la France comme capitaine dans la légion Belge le 1er octobre 1792, et fit les campagnes de 1792 et 1793 à l’Armée du Nord. Chef d’Escadron au 17ème de Chasseurs à Cheval le 6 février 1793, il fit à l’Armée de Sambre et Meuse les guerres des ans II, III et IV, et passa dans le 2ème Régiment de Hussards le 15 brumaire an III. A la tête de 2 escadrons, l’un du 2ème de Hussards, l’autre du 3ème de Chasseurs, il culbuta les divisions de RINSKI et de RAISER, fit prisonnier un capitaine et 25 cavaliers ennemis, reprit une pièce de canon et effectua sa retraite sans avoir éprouvé la moindre perte. En l’an V, au passage du Rhin, avec 2 escadrons du 2ème Hussards, il chargea un bataillon du régiment du Prince Charles, et 2 escadrons du régiment d’Alberck, fit prisonnier le bataillon entier et s’empara de 3 pièces de canon. Il servit de l’an X à XI  à l’Armée de Hanovre, et à celle des côtes de l’Océan pendant les ans XII et XIII. Major au 1er Régiment de Hussards la 6 brumaire de l’an XII, et membre de la Légion d’Honneur le 4 germinal suivant. Il fut attaché en l’an XIV et en 1806 à l’Armée d’observation, et, en 1808 et 1809, à celle des côtes de l’Océan et du Nord. Envoyé en Espagne en 18010, il se distingua le 27 juillet à La Roca, où, suivi de 3 compagnies d’élite, il enfonça un carré d’environ 4000 hommes, fit 500 prisonniers, et mis le reste en déroute. Colonel au 12ème Régiment de Chasseurs à Cheval le 14 octobre 1811, il rejoignit la Grande Armée, fit les campagnes de Russie, de Saxe, reçu la décoration d’Officier de la Légion d’Honneur le 21 janvier 1813, et le titre de baron d’Empire le 27 septembre suivant. Il prit part également à la campagne de France … il donna sa démission le 6 février 1815, retourna en Belgique, et y devint Général Major. »

Source : « Fastes de la Légion d’Honneur » – MM LYEVIN ; VERDOT ; BEGAT – Paris 1847

Titres :

Baron de l’Empire 1813

Décorations :

Chevalier de la Légion d’Honneur 15-06-1804 – Officier de la Légion d’Honneur 21-01-1813 - Commandeur de la Légion d’Honneur 03-04-1814 - Chevalier de Saint -Louis 01-11-1814 - Chevalier de l’Ordre de Léopold (Belgique) 09-07-1837

Divers :

Blessé à deux reprises lors de la campagne de Russie le 08-08-1812- et le 18-10-1812

 

 

1814

1816

Marquis de GROUCHY Alphonse Frédéric Emmanuel

05-09-1789

21-08-1864

 

Fils du Maréchal Emmanuel de GROUCHY.

Général de Brigade (Maréchal de Camp) 02-04-1831, Général de Division (Lieutenant Général) 28-04-1842

Commandement(s) :

Commandant une Brigade de Cavalerie (1833-1834), Commandant les départements du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire (1838-1840), Inspecteur Général de la Cavalerie (1840-1844), Commandant la 13ème Division (1844-1845), Membre du Comité d'Infanterie et de Cavalerie (1846-1847)

Titres :

Comte de l’Empire

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur 05-01-1834

Divers :

Blessé à Waterloo le 18-06-1815

 

 

1816

1823 (03-10)

JOANNES Jean Silvestre

31-12-1771

24-02-1854

 

Colonel 11-1813 - Général de Brigade 03-10-1823

Commandement(s) :

Commandant le département du Pas-de-Calais (1831-1834)

Titres :

Baron de l’Empire 1813

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1823 (03-10)

 

BONY

 

 

 

 

 

 

1823

 

ROUILLE d’ORFEUIL

 

 

 

 

 

 

1824

 

Comte de MAILLE

 

 

 

 

 

 

1826

 

JOURDAN

 

 

 

 

 

 

1831

 

MARCEAU des GRAVIERS

 

 

 

 

 

 

1833

1835

Baron L’ETANG Georges Nicolas Marc

02-05-1788

1864

 

Général de Brigade (Maréchal de Camp) 31-12-1835, Général de Division (Lieutenant Général) 20-10-1845

Commandement(s) :

Commandant une Brigade à Alger (1836), la Garnison de Oran (1837), le département du Pas-de-Calais (1838-1845), Inspecteur Général de la Cavalerie (1845)

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1835

 

DUPLEIX Pierre

17-11-1793

1880

 

Général de Brigade 07-12-1848

Commandement(s) :

Commandant la 3ème Subdivision de la 13ème Division (1849), la 2ème Subdivision de la 11ème Division (1850-1851), Commandant le département de l’Indre (1852), le département du Gers (1853-1854)

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1845

1848

GAUDIN de VILLAINE Adrien Gabriel

14-05-1800

20-07-1876

 

Général de Brigade 14-01-1853

Commandement(s) :

Commandant une Brigade de la Division de Cavalerie à Lunéville (1854), une Brigade de Cavalerie de l'armée de Paris (1856-1859), la Division de Cavalerie (4ème et 7ème Chasseurs) du 2ème  Corps d’Armée lors de la campagne d’Italie de 05-1859 au 11-07-1859 (Paix de VILLAFRANCA), Commandant la Subdivision de l’Oise (1860-1862)

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1848

1853

BOYER

 

 

 

Colonel - Général de Brigade

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1853

1861

Vicomte de BONNEMAINS Charles Frédéric

03-03-1814

1885

 

Général de Brigade 12-08-1861, Général de Division 02-08-1869

Commandement(s) :

Commandant une Brigade de la Division de Cavalerie à Lunéville (1862-1864), Subdivision du Cher (1865-1866) une Brigade de la Division de Cavalerie de la Garde impériale (1867-1869) la Division de Cavalerie à Lunéville (1870 (participe à la bataille de Reichshoffen) Commandant la 1ère Division de Cavalerie (1874-1878)

Président de la Commission de Cavalerie (1874-1875)

Décorations :

Grand Officier de la Légion d’Honneur

 

1861

1866 (12-10)

du PREUIL Marguerite Jacques Vincent Octave

20-11-1819

1895

 

Colonel, Général de brigade 12-08-1866, Général de Division 27-10-1870

Commandement(s) :

Commandant le 12ème Régiment de Chasseurs lors de la Campagne du Mexique en 1864.

Commandant la brigade de cavalerie du corps expéditionnaire du Mexique (1867), une brigade de cavalerie à Lyon (1868), une brigade de cavalerie à Versailles (1869), la 3ème Brigade de la Division de Cavalerie de la Garde impériale (1870), la Division de Cavalerie du 6ème Corps d'Armée (1873), la 6ème Division de Cavalerie (1874-1878), Inspecteur Général de Cavalerie (1880), Inspecteur Général permanent de la Cavalerie (1882-1883)

Décorations :

Grand Officier de la Légion d’Honneur.

 

 

1866 (12-10)

1870 (31-10)

de TUCE Louis Adrien

08-05-1817

1888

 

Colonel 12-08-1866 - Général de Brigade 29-10-1870

Commandement(s) :

Commandant la 2ème Brigade de Cavalerie (3ème Division de Cavalerie -3ème Corps d'Armée de l'armée de Versailles (1871-1873), Commandant la 2ème Brigade de Cuirassiers (1ère Division de Cavalerie) (1874-1877), Membre du Comité technique de la Cavalerie

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1870 (08-11)

1871 (19-08)

de RAINACH

 

 

 

Colonel

 

 

1871 (19-08)

1875 (26-07)

de LA PORTE Ernest

08-09-1822

1887

 

Colonel - Général de Brigade 06-07-1878

Commandement(s) :

Commandant la  Brigade de Cavalerie du 18ème Corps d'Armée (1879-1884)

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 Divers :

Lieutenant-colonel au Régiment, il est grièvement  blessé à Buzancy  le 27-08-1870 et fait prisonnier par les Saxons

Lors du procès de la communarde Louise MICHEL(° 29-05-1830 - + 09-01-1905), le colonel de LAPORTE du 12ème Chasseurs à Cheval est Président du Conseil de Guerre se tenant à Versailles le 16 décembre 1871 où elle est condamnée à la déportation dans une enceinte fortifiée.

 

 

1878 (18-08)

1883 (25-02)

d'ORLÉANS Robert Philippe Louis Eugène, duc de CHARTRES

09-11-1840

05-12-1910

 

Divers :

Neveu du duc d'Aumale et deuxième fils du duc d'Orléans

Le duc d'Aumale lui servit de tuteur, le faisant entrer dans l'armée du Piémont en 1859-1860. Il partit ensuite aux États-Unis lors de la guerre de Sécession, sous la conduite de son oncle le prince de Joinville, faisant partie en 1862 de l'armée du Potomac aux côtés de son frère le comte de Paris. En 1871, il rentra en France, combattant sous le nom de « Robert Lefort » avant d'être nommé dans les chasseurs d'Afrique. Il fut mis en non-activité en 1883, à l'âge de quarante-trois ans.

 

 

1883 (28-02)

1886 (24-08)

de BONNEVAL

 

 

 

Colonel

 

 

1886 (24-08)

1891 (29-12)

JEANTET François Camille Conrad

22-03-1839

1895

 

Colonel - Général de Brigade 29-12-1891

Commandement(s) :

Commandant la Brigade de Cavalerie du 4ème Corps d’Armée et les subdivisions de région d'Alençon et d'Argentan (1893-1894)

Décorations :

Officier de la Légion d’Honneur

 

 

1891 (29-12)

1892 (09-04)

de POMMEYRAC

 

 

 

Lieutenant-colonel (Commandant le Régiment par intérim)

Décorations :

Officier de la Légion d’Honneur

 

 

1892 (09-04)

1897 (25-05)

RAMOTOWSKI Léopold Tadée

26-09-1841

1921

 

Colonel, Général de Brigade 25-05-1897

Commandement(s) :

Commandant la 3ème Brigade de Cuirassiers (4ème Division de Cavalerie) (1898-1902), Membre du Comité technique de la Cavalerie (1903)

Décorations :

Officier de la Légion d’Honneur

 

 

1897 (25-05)

1897 (12-07)

FOURNIER

 

 

 

Colonel

 

 

1897 (12-07)

1897 (30-12)

RICHARD

 

 

 

Colonel

 

 

1897 (30-12)

1898 (07-03)

GAILLARD de SAINT-GERMAIN Charles Marie Raoul

06-02-1839

1914

 

Colonel, Général de Brigade 01-03-1898

Commandement(s) :

Commandant les troupes d'infanterie non embrigadées de la division d'Oran et la subdivision d'Aïn-Sefra (division d'Oran) (1898-1900)

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1898 (07-03)

1898 (08-05)

de CHALENDAR Ferdinand

18-12-1843

1925

 

Colonel, Général de Brigade 08-05-1898

Commandement(s) :

Commandant la 2ème Brigade de Cuirassiers (1ère Division de Cavalerie) (1899-1900), 14ème Brigade d'Infanterie (7ème Division d'Infanterie) (1901-1905), Membre du Comité technique de la Gendarmerie.

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1898 (09-05)

1907 (23-07)

JOANNES

 

 

 

Colonel

 

 

1907 (24-07)

1910 (23-09)

RENARD

 

 

 

Colonel

 

 

1910 (23-09)

1910 (08-11)

LAURENT

 

 

 

Lieutenant-colonel

 

 

1910 (08-11)

1911 (04-01)

GOMBAUD de SEREVILLE Philippe Roger

05-09-1854

1929

 

Colonel, Général de Brigade le 20-12-1910

Commandement(s) :

Commandant la Brigade de Cavalerie du 10ème Corps d'Armée (1912-1913), la 3ème Brigade de Cavalerie Légère (9ème Division de Cavalerie) 1914.

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1911 (04-01)

1911 (27-03)

LAURENT

 

 

 

Lieutenant-colonel

 

 

1911 (24-03)

1915 (14-02)

FROTIEE Auguste

10-02-1860

1939

 

Colonel, Général de Brigade 20-04-1915

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1915 (14-02)

1915 (14-09)

de PARTOUNEAUX Paul Louis Emmanuel

1871

1947

 

Lieutenant-colonel, Général de Brigade 17-09-1920, Général de Division 09-03-1927

Commandement(s) :

Commandant de la 4ème Brigade de Dragons (1922), 5ème Brigade de Dragons (1923-1926), 4ème Division de Cavalerie (1927-1929), 11ème Région (1930-1933)

Décorations :

Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

1915 (14-09)

1915 (26-09)

COCHIN

 

 

 

Colonel

 

 

1915 (26-09)

1915 (24-11)

ORE

 

 

 

Lieutenant-colonel (Commandant le Régiment par intérim)

Divers :

Chef de Corps du 24ème Régiment de Dragons à DINAN

 

 

 

1915 (24-11)

1919 (07-12)

JOANNARD

 

 

 

Colonel

 

 

1919 (07-12)

1919 (27-06)

LACOUR

 

 

 

Colonel

 

 

1920 (27-06)

1920 (10-11)

PERRIN

 

 

 

Lieutenant-colonel (Commandant le Régiment par intérim)

 

 

1921 (10-11)

1924

VERNIER

 

 

 

Colonel

 

 

1924

 

COLLET

 

 

 

 

 

 

1930

1930

NORDACQ

 

 

 

 

 

 

1930 –

1937 (28-01)

Comte de NOUAILLANT

28-01-1878

30-04-1961

 

Arrivée au Régiment comme Chef d’Escadrons en 11-1921 - Lieutenant-colonel - Colonel

Décorations :

Croix de Guerre 1914 et 1940 (8 citations à l’ordre de (Armée : 4, Corps d’Armée : 2,  Division : 2)

 Officier de la Légion d’Honneur

 

 

Source photographique : ADC PETIDAN

 

1937 (28-01)

1940 (12-05)

LESNE

Env. 1881

21-06-1965

 

Lieutenant-colonel 25-06-1930 – Colonel 1936

Décorations :

Croix de Guerre 1914 (4 citations à l’ordre de (Armée : 2, Corps d’Armée : 1,  Division : 1)

 Commandeur de la Légion d’Honneur

 

 

 

 

1945

 

 

 

1945 (10-02)

1946

ROUGIER

 

 

 

commandant en second du 2ème Régiment de Cuirassiers (01-10-1944)

Lieutenant-colonel

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

 

 

 

de 1963 à 1984

 

 

 

1963

1963

CALVEL

 

 

 

Lieutenant-colonel - Colonel

Ancien chef de corps du 21ème Régiment de Spahis Marocains

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

1963

1964

FAIVRE d’ARCIER Jean

 

 

 

Lieutenant-colonel - Colonel

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

 

1964

1967

d’ASTORG Bernard

 

 

 

Colonel - Général

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

1968

1970

DUHESME Guy

 

23-09-2005

 

Colonel - Général

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

 

1970

1972

NOIRET François

 

 

 

Colonel - Général

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

1972

1974

VALIN Pierre

27-02-1925

19-04-2005

 

Lieutenant-colonel – Colonel - Général

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

1974

1974

LIOT de NORTBECOURT Philippe

 

1974

 

Lieutenant-colonel

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé.

 

 

 

1974

1976

LECLERC Guy

 

 

 

Lieutenant-colonel - Colonel

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé.

 

 

 

 

1976

1978

NANQUETTE Pierre

 

 

 

Lieutenant-colonel

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

1978

1980

BAUD René

 

 

 

Lieutenant-colonel – Colonel - Général

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé.

 

 

 

1980

1982

de SURY d’ASPREMONT Charles Henri Raymond

 

 

 

Lieutenant-colonel – Colonel – Général de Brigade 15-061991

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé

 

 

1982

1984 (30-06)

GARDEY de SOOS Bruno Marie Antoine Augustin

 

 

 

Lieutenant-colonel – Colonel – Général de Brigade 01-12-1990

 

Contemporain – Données confidentielles

Conformément à la législation en vigueur (Loi n°79-18 sur les archives du 03.01.1979 - J.O. du 05.01.1979. Décret n° 79-1035 du 03.12.1979 - J.O. du 05.01.1979), les dossiers du personnel ne sont communicables que 120 ans après la naissance de l’intéressé.

 

 

 

Photos : Amicale du 12ème régiment de chasseurs

         Merci au Général ANSART de LESSAN pour sa participation à la réalisation de cette page historique

Les éléments en orange sont à compléter et/ou à confirmer